Projet 2004 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Extension de la fabrique de savons créée en 2002

La fabrique de savons est, en quelque sorte, victime de son succès (voir photos).
De 300 savons fabriqués mensuellement à sa création en 2002, la production est passée à 1500 savons par mois en janvier 2003 puis à 8000 savons par mois en novembre 2003 pour atteindre une production de 11.000 savons en février 2004. Cet accroissement a entraîné de nouveaux besoins. La formation de plusieurs "ouvrières" de la fabrique était indispensable. Elle a eu lieu à Ouagadougou et a été financée par les bénéfices réalisés.
Un fonds de roulement a été absolument nécessaire pour acheter le stock de matières premières (beurre de karité et soude caustique) pour 6 mois de fabrication afin de pouvoir travailler en continu, sans rupture de stock. FADAMA a donc avancé la somme de 3050 €. Ce stock de matières premières pour 6 mois est renouvelé par les responsables du groupement grâce aux bénéfices réalisés sur la vente des savons produits.
D'autres besoins étaient indispensables : En effet, pendant la saison des pluies qui dure 4 mois, la production était interrompue périodiquement à cause des pluies diluviennes qui interdisent tout travail à l'extérieur. La construction d'un hall de travail était donc nécessaire et a aussi permis d'améliorer les conditions de travail des femmes. Cette construction a coûté 2292 €.
La marque de fabrique FAY est apposée sur chaque savon. Cette tâche se faisait au début manuellement avec des tampons en bois. Mais comme la production est très élevée, ces tampons s'usent rapidement et il fallait les changer très souvent. Une machine à estampiller était indispensable .Elle a permis aussi de faciliter le travail de ces femmes. Cette machine a été fabriquée par des artisans locaux. Son coût est de 465 €.
C'est donc un projet d'un montant global de 5 807 € que FADAMA a mené en partenariat avec le groupement YEMBOADO et l'Association FAMOG.
Des emplois ont été créés, ils ont été financés par les bénéfices réalisés:
    1. Un veilleur de nuit assure le gardiennage de la fabrique
    2. Une femme "rapatriée" de Côte d'Ivoire qui se trouvait sans ressources assure le nettoyage
    3. Des garçons au chomâge sont rétribués pour des travaux demandant de gros efforts que les femmes ne peuvent effectuer
    4. Tout le beurre de karité nécessaire est acheté sur place auprès du " Groupement des Producteurs de Beurre de Karité de FADA" et des paysans locaux trouvent ainsi sur place un débouché pour leur production.
Le savon produit est d'excellente qualité et vendu facilement sur la marché de Fada N'Gourma à un prix compétitif. La marque FAY est renommée. En langage gourmantchéma, FAY signifie propre, hygiénique, joli,...
 
© 2021 Association FADAMA, 4 rue de la Chapelle 57970 YUTZ
Webmaster : Delphine Boucher
 
Professionelle Joomla Templates - kostenlos